Une fois que le projet est mis en oeuvre, l’équipe-école doit recevoir un soutien afin qu’elle poursuive et améliore ses pratiques préventives.

La création de ce site Internet s’inscrit dans cette dernière étape, puisque les enseignants peuvent y trouver des outils et des documents susceptibles de les aider à développer leurs pratiques préventives. On y retrouve également une foule d’informations pertinentes en lien avec la prévention des difficultés en lecture et en écriture.

Comme deuxième mesure de soutien, une démarche d’accompagnement personnalisée auprès des enseignants et des intervenants impliqués doit être mise en oeuvre. Cette démarche permet aux enseignants et aux intervenants de situer leurs forces et leurs faiblesses et de s’améliorer.

L’évaluation ainsi que l’amélioration de la qualité de l’environnement éducatif figurent parmi les stratégies pouvant optimiser l’enseignement et faciliter l’apprentissage de la lecture et de l’écriture chez les élèves. Afin de guider l’observation des paramètres pouvant faire une réelle « différence » pour l’apprentissage des élèves, l’équipe de recherche a choisi un outil développé et validé aux Etats-Unis. Il s’agit du questionnaire ELLCO (Early Language and Literacy Classroom Observation) des auteurs Miriam W. Smith, Joanne P. Bradly et Louisa Anastasopoulos.

Le ELLCO existe en deux versions :

         
Pre-K : version pour le préscolaire K-3 : version pour la 1re à la 3e année


Dans le cadre de notre expérimentation, ces outils ont été traduits par l’agente de recherche afin de permettre à la conseillère pédagogique en français et à l’orthophoniste de faire des observations dans la classe de préscolaire et de première année. Les enseignantes ont bien voulu tenter l’expérience pour vérifier l’efficacité de l’approche et nous donner leurs commentaires.

Pour le préscolaire, une demi-journée d’observation en classe par les deux professionnelles était suivie immédiatement de la rencontre avec l’enseignante pour compléter les observations avec des questions d’entrevue, donner une rétroaction sur l’observation en classe et connaître les besoins au plan matériel, organisationnel et au niveau de la formation continue. Une page du guide d’observation ELLCO Pre-K est disponible en cliquant ici.

Globalement, les titulaires du préscolaire ont apprécié la démarche. D’une part, même si une seule observation ne peut prétendre cerner le vécu réel dans la classe, elle permet l’observation de l’ensemble des aspects qui font une différence au niveau du développement de la littératie chez les élèves. De plus, en observant les titulaires faire une lecture partagée avec interruptions, il était possible de les guider dans le développement de leurs compétences dans ce domaine.

L’observation en 1re année s’est avérée un défi plus complexe, compte tenu de la quantité et de la complexité des éléments à observer. Pour cette raison, l’équipe a choisi d’adapter la version du questionnaire ELLCO K-3 (1er cycle) sous forme d’auto-évaluation. Encore une fois, les enseignants se sont prêtés volontiers à l’exercice. L’objectif ultime est de leur permettre de mieux cerner les points forts et les points à améliorer autant dans leur environnement éducatif que dans leurs pratiques pédagogiques en lien avec la réussite en lecture et en écriture. Une page du questionnaire d’auto-évaluation est disponible en cliquant ici. Suite à cette démarche, les besoins d’accompagnement supplémentaires peuvent être déterminés.

L’équipe du projet est en démarche pour obtenir les droits de traduction. Pour cette raison, il nous est actuellement impossible de diffuser la version française.