Une fois que les écarts à combler entre la pratique et la recherche sont identifiés, on doit fournir à l’équipe-école les outils nécessaires pour adopter des pratiques fondées sur des faits scientifiques. La quatrième étape consiste donc à organiser des formations interactives sur mesure pour l’équipe-école. Les formations doivent répondre spécifiquement aux besoins de l’équipe-école. Il est impératif qu’elles soient données par des experts en la matière. Les orthophonistes formés en prévention des difficultés de langage écrit peuvent jouer ce rôle. Dans le cadre du projet initial, les formations suivantes ont été offertes :

  • Comprendre la lecture et l’écriture pour mieux prévenir : cette formation porte sur les mécanismes impliqués dans le langage écrit, sur le développement de la lecture et de l’écriture et sur son fonctionnement;
  • Raconter des histoires pour mieux préparer les enfants à lire et à écrire : cette formation porte sur les techniques explicites de stimulation de tous les préalables de la lecture et de l’écriture (2 rencontres);
  • La prévention des difficultés d’écriture : cette formation porte sur les activités de stimulation qui visent spécifiquement l’écriture.


Les diaporamas présentés lors des formations sont disponibles en cliquant ici. Vous pouvez accéder à une mise à jour de la formation intitulée: 'Mieux comprendre les bases de la lecture et de l'écriture pour mieux prévenir' en cliquant ici.

Le caractère interactif des formations permet à l’équipe-école de discuter des obstacles et des impondérables qui peuvent nuire à l’application des nouvelles connaissances. Il s’agit de l’occasion pour les intervenants de discuter de l’organisation des ressources et des services qui découlent des pratiques à implanter. Il est donc important que la direction de l’école soit présente à ces réunions afin d’approuver les changements envisagés. La quatrième étape peut nécessiter de nombreuses rencontres.

Pour les enseignantes orthopédagogues

L'orthopédagogue enseignante a occupé un rôle central lors de la mise en oeuvre des actions préventives. Après avoir participé aux étapes 1 et 3 d'implantation, elle s'est jointe aux formations de base offertes aux enseignantes de façon à connaître les contenus, les approches pédagogiques utilisées ainsi que pour situer son rôle de soutien auprès de celles-ci.

Pour faciliter la mise en place des sous-groupes de besoins, un accompagnement a été prévu visant à répondre aux besoins exprimés par l'orthopédagogue enseignante concernant la structure, les contenus et les activités. L'organisation du service d'aide a dû être revue à la lumière du temps requis pour que l'orthopédagogue puisse jouer son rôle préventif au préscolaire et au premier cycle. La direction d'école a favorisé  la recherche de solutions pour assurer la transition vers un modèle préventif. Pendant la période d'expérimentation, un ajout de trois heures de service d'orthopédagogie par semaine au total a permis aux deux pavillons de l'école du Havre de vivre positivement cette transition.

Suite à la mise en oeuvre à l'école du Havre, un document de soutien a été élaboré afin de permettre à l'orthopédagogue enseignante de bien situer son rôle pendant les trois premières années d'implantation du projet. Ce document de référence est disponible en cliquant ici.

Afin d'assurer une uniformité dans le suivi des cohortes ayant bénéficié des sous-groupes de besoins, des grillesde compilation individuelles et de groupe ont été élaborées servant à consigner les informations sur le suivi des élèves et leur progression en fin d'année scolaire.

  • La fiche individuelle conçue pour le préscolaire est disponible en cliquant ici.
  • Celle pour la première année est disponible en cliquant ici
  • La fiche-synthèse de bilan annuel pour les sous-groupes  préscolaire est disponible en cliquant ici.
  • Celle pour les sous-groupes de première année peut être téléchargée en cliquant ici.

 

La mise en place des sous-groupes de besoins en conscience phonologique associé au principe alphabétique a fait émerger des questionnements chez l'orthopédagogue enseigante. La recherche d'informations dans la littérature, associée à l'expérimentation, a permis d'élaborer une formation pour soutenir ces intervenants dans le développement de pratiques fondées sur des faits scientifiques. Cette formation a été élaborée conjointement avec l'orthophoniste responsable du projet. Le diaporama de cette formation est disponible en cliquant ici.

Le deuxième palier de service visant à soutenir le développement des habiletés langagières (vocabulaire littéraire et langage de la pensée) a fait l'objet d'une réflexion entre les intervenantes afin de trouver différentes modalités pour répondre aux besoins de ces élèves. D'une part, la possibilité d'offrir une stimulation accrue en contexte de classe était possible ains que le regroupement de ces élèves à l'extérieur de la classe. Cette question s'étant présentée à la fin du projet, l'équipe n'a pas été en mesure d'élaborer une démarche structurée. Des données scientifiques sont toutefois accessibles dans différents documents de référence. Pour le vocabulaire littéraire, un résumé est disponbile en cliquant ici. D'autres données seront éventuellement déposées sur le site.